fr up_header_tmp_blue

О ЛУРДЕ

Les chevaliers de la route au sanctuaire de la France

Comme chaque année les bruits de moto réveillent de nouveau la ville de Lourdes. Ce week-end du 14 au 15 juin, les pèlerins et les lourdais accueillent un cortège de plus de 500 motards. Depuis 24 ans chaque troisième week-end du mois de juin ils sont présents et de plus en plus nombreux, venus de tous les coins de la France, de Belgique, d’Italie et même d’Allemagne.

Байкеры на паркинге около гротта | Bikers au parking près de la grotte

Et leurs chevaux de fer font vraiment plaisir aux yeux : des brillants Harley, des BMW massifs, motocyclettes sportives, routières, de cross, de trial, side–car, scooters des plus anciens aux modernes et plein d’autres…

Ce rassemblement a deux aspects. Pour les uns, c’est l’occasion de se retrouver, partager l’amour et la passion pour la moto, pour d’autres c’est un moment de l’année où on peut se rassembler et prier pour ses proches. Les mots tels que le partage, la fraternité et même le sacrifice sont les maîtres du week-end.

«Observateur Russe » est parti à la rencontre de ces chevaliers de la route pour mieux les comprendre.

Oсвящение мотоциклистов | Bénédiction des bikers

L’organisation du week-end était très changée : le samedi est dédié à l’ouverture du pèlerinage, c’est la journée de retrouvailles pour tous ceux qui viennent depuis plusieurs années et de nouvelles rencontres pour les benjamins de cet événement. Le dimanche, toute la ville est au courant que c’est la journée du Seigneur pour les motards. Au programme, la messe le matin et le temps de prière à la grotte. Et bien sûr, la bénédiction des motards qui se fait à l’entrée principale de la Grotte aux portes de Saint Michel juste après la messe. C’est un moment incontournable, que personne ne peut se permettre de rater. Sous les yeux des touristes étonnés tout un cortège de motos passe devant les prêtres qui les bénissent avec de l’eau sainte. Qu’ils soient croyants ou pas tout le monde est bénit.

Comment est née l’idée de ce pèlerinage ? Où prend-il ses racines ?

Les vrais nordistes, mais avant tout motards résidents à Lourdes, la famille Codron participe à ce pèlerinage depuis 3 ans et tout le monde y passe du plus grand au plus petit Mathéo âgée de 8 ans. C’est avec plaisir qu’ils ont répondu à nos questions.

Семья Codron | Famille Codron

Famille Codron : En 1990, l’association « Union Motocycliste Pyrénéenne » a eu l’idée de créer ce pèlerinage, parce qu’il y avait beaucoup de croyants parmi les bikers. Ils se sont dits : « Si tout le monde fait des pèlerinages pourquoi pas nous ? ». Le but était de prier pour les familles, les proches et les camarades défunts. Il faut savoir qu’ils étaient une cinquantaine au début, mais depuis que la nouvelle génération de jeunes s’intéresse de plus en plus à la moto, ce pèlerinage les attire beaucoup. Après certes, tout le monde ne vient pas dans le but de prier, pour la plus part, c’est le moment de retrouvailles, la possibilité de prendre du bon temps avec des amateurs de la bécane. Mais il y a toujours les anciens qui sont là justement pour prier. Le but initial de ce pèlerinage n’est pas perdu.

O. R : Si vous deviez décrire ce week-end en quelques phrases que diriez-vous ?

Famille Codron : C’est extravagant, ça comprend tous types de générations, tous types de bécane Harley – Davidson, Suzuki, Yamaha… Donc on peut en parler librement. C’est génial ! Nous sommes un comité, une famille, parfois il y a des liens qui se créent. C’est un grand moment de partage pour nous. La moto aura toujours les deux roues, qu’elle a un guidon comme si ou comme ça, pas d’importance. L’esprit reste le même !

O. R : Tous ceux qui viennent ne sont pas forcément pratiquants pourtant tous les motards passent devant le prêtre pour recevoir la bénédiction. Pourquoi ?

Famille Codron : Oui, c’est exacte, mais tout le monde aime ça. Puis faire de la moto, c’est quand même dangereux, du jour au lendemain, il peut nous arriver quoi que ce soit donc la bénédiction nous apaise. On se dit que peut être un jour on aura de la chance et que Celui qui est en haut sera clément avec nous. En tant que mère de famille – intervient Madame Codron – je suis quand même rassurée par cette bénédiction, parce que j’ai toujours un pincement au cœur quand ils partent faire de la moto. J’espère qu’un jour, ils seront plus sages.

Le père Kowaleski d’origine polonaise bénit les équipages des motards depuis 9 ans. Il nous a expliqué l’importance de ce pèlerinage.

P. Kowaleski : Il faut tout d’abord dire qu’il y a de l’amitié entre tous les participants. Chacun d’entre eux a des approches différentes. Il y en a qui vont à la messe, d’autres non. Pourtant, le nombre de ceux qui viennent à la messe et à la grotte augmente chaque année. Donc il y a une recherche de quelque chose. Certains doivent parfois faire entre 800 et 1000 kilomètres voire plus et ni le temps, ni la distance ne les arrêtent pas, en sachant qu’ils doivent rentrer lundi pour travailler. Et ce sacrifice-là on ne le voit pas forcément.

Ce week-end de pèlerinage se termine en beauté à la place de Capdeville où les professionnelles invitent tout le monde à un spectacle gratuit «d’Ultimate Burning Show». Et on peut dire qu’ils en mettent plein la vue.

La ville de Lourdes est un centre religieux qui attirent beaucoup de monde, mais peu de gens savent qu’il y a de tels pèlerinages : beaux et attirants. Que vous soyez croyant ou pas vous êtes toujours les bienvenus surtout au mois de juin, car personnes n’échappe à ce flot d’émotions que peuvent offrir les motards. C’est garanti – après cela vous allez avoir envie d’avoir une moto aussi…

Lien ver le video

par Anna Ashkova, 21 juin 2014

Source rusoch.fr

June 2017
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Расписание Богослужений:



Воскресенье 4 июня 2017 года - Пятидесятница, День Святой Троицы - Вечерня с Коленопреклоненными молитвами - Начало в 17-00 


Суббота 17 июня 2017 года - Божественная Литургия - Начало в 10-00